Monk Chat à Chiang Mai

Qu'est-ce qu'un Monk Chat ?
Les Monk Chats sont une excellente occasion de discuter avec des moines bouddhistes. De nombreux temples à Chiang Mai proposent des Monk Chats. Pour nous, c'est une chance de pouvoir poser toutes les questions que l'on souhaite aux moines sur leur vie et sur le bouddhisme. Pour les moines, c'est l'occasion de pratiquer et d'améliorer leur anglais. Les femmes peuvent participer, il faut juste être convenablement habillée comme pour visiter un temple (c'est-à-dire pas de mini-short, ni d'épaule dénudée).

Notre premier Monk Chat
On s'est rendu au Wat Chedi Luang, facilement accessible car il est au cœur de la vieille ville. Les Monk Chats ont lieu tous les jours de 9h à 18h sur des tables devant l'université. Seul inconvénient, l'entrée au Wat est payant (seulement 40 THB par personne) alors que c'est gratuit dans la plupart des autres temples.
Notre rencontre avec les moines a été plutôt déconcertante, mais intéressante.
On s'est assis avec quatre moines âgés de 18 à 20 ans, et étudiants. Seulement l'un d'eux, appelé Thong, parlait un bon anglais. Les trois autres étaient plus timides, et ne comprenaient pas vraiment ce que l'on disait. Ils sont tous les quatre devenus moines à l'âge de 12 ans.

Ce que l'on a appris
On a appris que l'on peut devenir moine à partir de l'âge de 8 ans, qu'ils ont de l'argent de poche (qui vient des donations ?), qu'ils ne mangent que deux fois par jour (petit déjeuner et déjeuner) et que la nourriture vient presque exclusivement des donations. Mais l'autre jour, on a vu un moine sortir de chaque Macdo :-D

Résumé de notre Monk Chat
Tous ont été envoyés par leur famille pour devenir moines. Mais Thong nous a confié être devenu moine pour pouvoir faire des études : "il faut payer pour ses études, mais c'est beaucoup moins cher lorsque l'on est moine." Thong ne veut pas rester moine toute sa vie, il veut travailler dans les nouvelles technologies. Il a d'ailleurs appris l'anglais en jouant à un jeu vidéo en ligne ! Les trois autres ne savent pas vraiment.
On voulait savoir pourquoi les couleurs des robes qu'ils portent étaient différentes. Et là, Thong nous a surpris : "Je ne sais pas, j'ai pris ce que j'avais de disponible pour m'habiller ce matin". Ah bon d'accord ! "Et que faites-vous de vos journées ? Participez vous à l'entretien du temple ? A 6h du matin, on va récupérer les offrandes dans la rue, puis quand on n'a pas cours, on attends les donations des gens au temple. Concernant l'entretien du temple, cela dépend. Certains temples sont plus strictes que d'autres concernant les tâches à effectuer, et il faut participer au jardinage, au nettoyage... Mon temple n'est pas stricte." La méditation est, on pensait, une part importante dans la vie d'un moine, mais là encore, Thong nous a surpris : "je ne me souviens pas la dernière fois que j'ai médité."
Et les moines sont branchés. Tous possèdent un téléphone et ont Facebook. Et Thong nous a même demandé si on avait Pokémon Go !
Enfin, à la question, croyez-vous en Buddha ?, la réponse a un peu dérouté Jérémie : "nous sommes des moines, nous devons croire en Buddha."

En conclusion
Ce Monk Chat a été intéressant car, même si l'on n'a pas vraiment appris tout ce que l'on voulait savoir, cela a confirmé un sentiment que l'on avait déjà : il y a beaucoup de moines en Thaïlande, mais tous ne sont pas moines pour leur grande dévotion à la religion, mais plutôt pour les avantages d'être moine : ne plus être à la charge de la famille et faire des études à moindre frais.
D'ailleurs, en cherchant un peu sur Internet, j'ai trouvé cet article très intéressant sur les golden bonzes.

Monk Chat à Chiang Mai
Monk Chat à Chiang Mai
Monk Chat à Chiang Mai
Retour à l'accueil